Accueil Consultations Réseaux Interventions Ressources Cont@ct

Jean-Louis Mendez

Psychologue du travail

Psychopathologie du travail

Souffrance et travail

Consultations sur  rendez-vous à MELUN 77000  voir plan d’accès 06.12.83.19.94

Le cabinet APSST est déclaré en tant que prestataire de formation professionnelles auprès de la DIRECCTE

Le cabinet est habilité IPRP (Interventions et Préventions des Risques Professionnels)  auprès de la DIRECCTE

Siège : 10 Rue Notre Dame 77000 MELUN  / Siret N° 399 642 677 00021 - assurance MACSF

Jean-Louis Mendez: diplôme de psychologue du travail (Conservatoire national des arts et métiers de Paris) ; certificat d’études supérieures en psychopatologie du travail et diplôme universitaire en psychopathologie du travail (faculté de médecine de Paris V Descartes) ; certifié formateur (Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile de France); habilité IPRP au titre de son organisation (auprès de la DIRECCTE); Enregistré à l’agence régionale de santé - ARS (Adéli N°77 93 1482 2)

Jean-Louis Mendez 06.12.83.19.94

Accès au site dédié aux entreprises

Pourquoi une personne harcèle t-elle une autre personne, comment se laisse t-on harceler ?
Les cas relevant de la psychiatrie sont très rares même s’il semble qu’il y ait des prédispositions chez certaines personnes.
Dans le cadre du travail il est essentiellement lié à un dysfonctionnement  organisationnel qui ne parvient à trouver d’autre issus que par ce travers.
C’est une activité professionnelle qui se détourne de l’objet du travail vers une (ou des) relation interpersonnelle qui dégénère.





La plupart du temps, personne ne comprend pourquoi une personne « agit mal ». Parfois, chacun imagine que cela peut s'arrêter par des conseils, car chacun se sent « un peu psychologue ».
Or, le harcèlement répond à des processus psychiques puissants qui font agir les personnes en toute inconscience. Plus tôt le malaise est décelé par les collègues ou la direction, et plus il sera possible de résoudre la problématique dans des délais réduits.
La personne qui se dit harcelée est souvent piégée par la culpabilité tandis que le harceleur minimise toujours la situation (voir la déni) en ne comprenant pas les reproches qui lui sont fait.  
Outre la résolution du conflit interpersonnel, l’ensemble de l’équipe témoin du litige se trouve prise à partie : chacun en vient à faire des arbitrages sur « qui a tord » et « qui a raison » ; le travail d’équipe  se réduit à des arbitrages concernant  l’expression pathologique entre les deux personnes; la rationalité n’est plus de mise ; le cœur de l’activité  se déplace vers la préoccupation permanente de chacun pour tenter de trouver une issue au conflit.

Principes généraux du

harcèlement au travail