Accueil Consultations Réseaux Interventions Ressources Cont@ct

Jean-Louis Mendez

Psychologue du travail

Psychopathologie du travail

Souffrance et travail

Consultations sur  rendez-vous à MELUN 77000  voir plan d’accès 06.12.83.19.94

Le cabinet APSST est déclaré en tant que prestataire de formation professionnelles auprès de la DIRECCTE

Le cabinet est habilité IPRP (Interventions et Préventions des Risques Professionnels)  auprès de la DIRECCTE

Siège : 10 Rue Notre Dame 77000 MELUN  / Siret N° 399 642 677 00021 - assurance MACSF

Jean-Louis Mendez: diplôme de psychologue du travail (Conservatoire national des arts et métiers de Paris) ; certificat d’études supérieures en psychopatologie du travail et diplôme universitaire en psychopathologie du travail (faculté de médecine de Paris V Descartes) ; certifié formateur (Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile de France); habilité IPRP au titre de son organisation (auprès de la DIRECCTE); Enregistré à l’agence régionale de santé - ARS (Adéli N°77 93 1482 2)

Jean-Louis Mendez 06.12.83.19.94

Accès au site dédié aux entreprises

Le financement des séances dans le cadre de la prévention des risques professionnels :
Le cabinet propose une « cellule d’écoute » externe : les salariés sont reçus au sein de l’entreprise ou bien de façon indépendante au cabinet — le paiement des séances est intégralement pris en charge par l’établissement dans le cadre de la prévention des risques psychosociaux.
Le Comité d’entreprise, le CHSCT ou les représentants du personnel peuvent inciter à leur mise en place.
La Direction ou le comité d’entreprise (CE) peut décider et financer sa mise en place.
– > Prenez contact avec les représentants du personnel et le médecin du travail (ils prendront contact avec le cabinet)
Le financement des séances en psychologie du travail par les associations :
Dans le cadre d’une prise en charge spécifique du traumatisme de la main, du bras ou de l’épaule, le « réseau prévention main » d’Ile-de-France met à disposition deux psychologues cliniciennes, salariées de l’association (financées par l’ARS). Les séances ne sont pas spécifiquement liées au travail, mais peuvent apporter une aide complémentaire.
Des associations dédiées à la psychopathologie du travail, peuvent prendre en charge les séances. Elles impliquent des conditions propres à celles-ci. L’activité des praticiens est alors bénévole.
Il existe également des établissements hospitaliers qui prennent totalement en charge les problématiques de souffrance au travail par des médecins. Les psychologues du travail salarié sont alors rattachés à ces établissements, mais financés par des associations, des mutuelles, voire des centres de recherche.
– > Renseignez-vous auprès des associations
–> Renseignez-vous auprès des hôpitaux ayant des consultations « travail »
– > Rapprochez-vous du cabinet pour plus d’informations.
–> Dans le cadre de l’APESA : dédiée aux entrepreneurs dont l’entreprise est en situation de risque de faillite, l’association prends en charge les premières consultations en psychopathologie du travail dans certains départements. En Seine-et-Marne ces séances sont notamment financées par  sa Chambre de Commerce et d’industrie. Dans le cadre de cette prise en charge, c’est le psychologue désigné qui contacte directement la personne.

Le financement des séances en psychologie du travail de la Sécurité sociale
Les consultations peuvent donner lieu à un remboursement  partiel de la sécurité sociale, sur dossier. Ce dossier doit être envoyé à un délégué médical de l’assurance maladie ,  il va s’assurer du montant des ressources de la personne et des prescriptions médicales (médecin de ville ou médecin du travail). L’aide sera versée de manière globale. Toutefois, ces cas restent exceptionnels.

Le financement des séances par les mutuelles complémentaires :
Plusieurs mutuelles remboursent une part des séances  en psychologie du travail (le remboursement de ces séances n’est pas compris dans les contrats de base) — à titre indicatif : AGF/Allianz, AXA, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Gan, Generali, Groupama, La Mondiale/AG2R, LMDE, Maaf, Macif, Malakoff Médéric, Matmut, Mutuelle Générale, MGEN… mais aussi les mutuelles professionnelles :  de l’E.D.F, de la S.N.C.F, de l’Armée de l’air, des Bâtiments et Travaux publics (Pro BTP)...
– > Relisez votre contrat et contactez votre mutuelle.
Exemple : l’offre globale MGEN 2015 (page 9) « Vous recherchez un soutien psychologique dans votre vie professionnelle ? MGEN vous verse une participation financière de 8 € par séance, effectuée en secteur libéral par un psychologue clinicien en titre (150 séances maximum).
Le financement des séances en psychologie du travail dans le cadre d’un centre médico-psychologique (CMP)

Peu de CMP disposent de consultations spécifiques au travail. Toutefois, elles peuvent venir en complément des consultations sur le travail, par un travail en pluridisciplinarité (psychiatre, psychologue clinicien en institution et psychologue du travail en libéral). Les praticiens sont salariés, financés par la sécurité sociale.

Le financement des séances en psychologie du travail, dans le cadre d’un arrêt de travail ou d’un arrêt pour maladie liée au travail.

Il est possible sous certaines conditions bien spécifiques (c’est alors la sécurité sociale qui prend en charge les séances). Dans ce cas, des renseignements vous seront fournis lors d’une première consultation.

Le financement des séances dans le cadre de la médecine du travail
La consultation en psychopathologie du travail est prise en charge, au moins à titre partiel dans certains centres de médecine du travail
–> Faites en la demande à votre médecin du travail

Le financement des séances lors des consultations en cabinet

Chaque situation est spécifique. Le cas échéant, le cabinet propose des facilités de paiement. Des renseignements vous seront fournis lors d’une première consultation, dans le cadre du code de déontologie des psychologues.

Comment les séances sont-elles financées ?

« Peut-on se faire rembourser une consultation en psychologie du travail ? »